Ces jolies beurettes aux formes généreuses se sont données rendez-vous au hammam. C’est au bord du bassin, dans la chaleur humide, cachés par les vapeurs opaques, que se dressent des braquemarts vigoureux prêt à fouiller leurs orifices. A peine effarouchées, mais finalement ravies de l’opportunité qui s’offre à elles de se faire défoncer les orifices, elles tendent leur croupes voluptueuses ou écartent en grand les cuisses, dévoilant leur petite chatte humide rasée de près.


« »